Trottinette électrique et port du casque

Trottinette électrique

 

Votre enfant vous a demandé pour son anniversaire une trottinette électrique mais vous hésitez, sûrement parce que vous avez peur qu’il se blesse. Eh oui, vous avez raison. Le niveau sécurité concernant l’usage de ce nouvel engin de déplacement personnel est assez bas. Le port non obligatoire du casque pose beaucoup de problèmes. Zoom sur le sujet.

Port de casque en trottinette électrique : est-ce obligatoire ?

Non. Le port de casque n’est pas obligatoire pour la trottinette. Les amendements visant à contrer cette décision nationale ont même été rejetés. Le Gouvernement voit les restrictions sur le port de casque sur une trottinette électrique comme une raison qui pourrait décourager les gens vis-à-vis de l’utilisation de ce nouveau mode de déplacement.

En effet, les statistiques ont montré dans certains pays que c’est l’obligation du port du casque qui empêche les gens d’utiliser ce type d’engin. Pour eux, c’est inutile puisque jusqu’à maintenant on n’a pas encore enregistré un grand nombre d’accidents sur une trottinette électrique. Et puis, les victimes ne souffrent majoritairement pas de choc à la tête.

La sécurité par le casque

Si les partisans du non-port du casque l’ont emporté en se référant au nombre d’accidents en trottinette électrique, les partisans du « oui » proposent et soulignent quant à eux, que la sécurité est primordiale. Le port de casque ne doit pas être « conseillé » et compris comme un geste de prévention mais telle une vraie mesure de sécurité, une obligation comprise dans le Code de la Route.

Les accidents ne préviennent jamais. De plus, les usagers de trottinette électrique sont plus exposés au danger que d’autres utilisateurs de la voie publique puisqu’ils se déplacent à proximité d’autres véhicules. Si vous souhaitez voir des modèles de casques pour trottinette, vous pouvez consulter le site voltek.co.

Quelques chiffres à retenir

Si on se réfère à l’enquête menée par les équipes du Journal of American Medecine concernant les accidents de trottinettes électriques en Californie durant un an (09/2017-08/2018), les chiffres ont progressivement augmenté.

En effet, contrairement à ce que les partisans du « non » pensent, les usagers de trottinettes électriques peuvent être sujets à de violents chocs à la tête. Le journal a rapporté près de 40% de victimes ayant expérimenté des blessures à la tête, 32% autres, qui ont eu des fractures et les 28% restants souffrant de lésions de tissus mous (bosses, hématomes, égratignures, entorses, etc.).

Quelle vitesse autorisée pour se déplacer en trottinette électrique ?

Le port de casque, même s’il n’est pas obligatoire pour une trottinette électrique, est vivement conseillé. En parallèle à cela, le déplacement sur ce nouvel engin requiert également le respect de la vitesse autorisée.

Pour ceux qui ne le savent pas, la prudence est de mise même si ces engins ne font pas partie des moyens officiels de déplacement. La vitesse maximale autorisée pour trottiner est de 25km/h. Si votre moteur de trottinette dépasse cette limite, ne soyez pas étonné si on lui interdit de circuler. Pour plus d’infos sur les règles de sécurité, suivez ce lien.

Retenez également qu’il est défendu de se déplacer sur ces engins sur le trottoir, car c’est un endroit dédié uniquement aux piétons. Par contre, si le moteur est éteint, il n’y a aucun problème. Autrement, les usagers devront se déplacer sur des voies spécialisées comme les pistes et les bandes cyclables.

Pour tous types de trottinette électrique dépassant les 25km/h, ils devront demander une autorisation spéciale et une immatriculation auprès du Ministère de l’Intérieur. Et pour mieux se protéger, vous pouvez également porter des gants, des genouillères, et des protèges-poignets.

Enfin, n’oubliez pas de parfaire les éclairages et de porter un gilet fluorescent, surtout si vous vous déplacez la nuit. C’est important pour votre sécurité. Fixez-le sur votre casque ou sur votre sac à dos. Pour plus d’infos sur la sécurité routière, cliquez ici.